Marvel va devant les tribunaux pour maintenir ses droits sur « Avengers »

L’unité Marvel, propriété de Disney, a intenté une action en justice ce vendredi (24) pour maintenir les droits des personnages « Avengers » après avis de résiliation du droit d’auteur. La société fait face aux héritiers de génies de la bande dessinée, tels que Stan Lee, Steve Ditko et Gene Colan, qui ont déclenché le Bureau américain du droit d’auteur.

Dans le meme genre : Sam Raimi s'enthousiasme pour Doctor Octopus dans le nouveau « Spider-Man »

Dans le meme genre : Un bloc sanitaire préfabriqué

Les personnages incluent Iron Man, Spider-Man, Doctor Strange, Ant-Man, Hawkeye, Black Widow et Hawk. Marvel cherche, avec ce processus, à déclarer que ces super-héros ne sont pas éligibles à la résiliation du droit d’auteur. S’ils perdent, Disney devra partager leurs biens, qui s’élèvent à des milliards de dollars.

Sujet a lire : Atlas Fan, marque américaine haut de gamme de ventilateurs

En savoir plus :

Cela peut vous intéresser : La mise à jour de Windows 10 de septembre provoque un bogue

La société s’est rendue en justice parce que le mois dernier, l’administrateur de la succession de Steve Ditko a déposé un avis de résiliation de Spider-Man. Le scénariste et dessinateur a créé le Stubborn et le Doctor Strange avec Stan Lee en 1962 et 1963, respectivement, et est décédé il y a trois ans.

En vertu de

la loi américaine sur le droit d’auteur, les auteurs ou les héritiers peuvent revendiquer des droits une fois accordés aux éditeurs après avoir attendu pendant une période définie par la loi. L’avertissement de l’administrateur de Ditko indique que Marvel perdrait les droits du personnage emblématique en juin 2023.

En outre, l’entreprise est également confrontée à d’autres avertissements, comme celui de Larry Lieber, le frère de Stan Lee. Dans ce cas, l’avis de résiliation concernant les créations de Lee a été déposé en mai dernier. Les héritiers des éleveurs, dont Don Rico, qui a créé la Veuve noire, sont représentés par Marc Toberoff.

Steve Ditko a également créé Doctor Strange avec Stan Lee. Image : Studios Marvel/Divulgation

L’avocat a déjà représenté Jerry Siegel et Joe Shuster, auteurs de Superman dans un licenciement (infructueux) contre DC. Et tout comme l’affrontement avec DC, le procès entre Marvel et les héritiers repose sur Dan Petrocelli, en tant que représentant de Disney. À l’autre occasion, il s’est prononcé en faveur de l’éditeur concurrent.

Selon The Hollywood Reporter, Petrocelli porte plainte en Californie et à New York contre Larry Lieber, Don Heck, Patrick Ditko, Don Rico et Keith Dettwiler. Son idée est de se concentrer sur la création de personnages de bandes dessinées célèbres et qui devraient être considérés comme l’auteur légal. Dans ce cas, l’éditeur.

Si les héritiers gagnent, Disney espère rester copropriétaire des droits des personnages. De cette façon, le studio devra partager les bénéfices. Il convient de rappeler que la résiliation du droit d’auteur ne s’applique qu’aux États-Unis. Ainsi, Marvel continuera de contrôler et de tirer profit de l’exploitation étrangère des super-héros.

Via : The Hollywood Reporter/