Tour d’horizon sur les antipasti charcuterie italienne

Êtes-vous de ceux qui adorent la nourriture italienne ? Si oui, vous savez sûrement que les restaurants de ce pays servent des antipasti à leurs clients. Pour réussir ce plat, les chefs cuisiniers doivent respecter une règle bien spécifique. Explication !

Piqûre de rappel sur les antipasti

Les antipasti charcuterie italienne sont des hors-d’œuvre servis avant le repas qui est parfois à base de pâtes. Comme ingrédient principal, on retrouve les légumes, à l’instar des aubergines, des courgettes et des poivrons. Pour garantir un plat savoureux, le chef en charge de la préparation du plat ajoute de la viande ou des fruits de mer. Il mise aussi sur des épices, de l’huile d’olive et des fromages. À noter qu’il existe actuellement pas moins de 500 recettes d’antipasti italiens. 

Comment bien préparer des antipasti ?

Pour réussir un plat d’antipasti, l’expert en cuisine doit respecter une règle particulière. Dans la pratique, il importe d’équilibrer le plat en misant sur des saveurs différentes : salé, amer et sucré. Il est, par exemple, possible d’ajouter un peu de miel sur le crostini. Pour améliorer la texture de ce dernier, il est recommandé d’utiliser de l’huile d’olive. 

Les chefs qui décident de préparer un plat à base de fromage peuvent assortir le fromage à pâte ferme et à pâte molle. De même, il est conseillé de mélanger différents types de charcuteries pour obtenir plus de saveurs. Parmi les incontournables, on peut citer le salami vieilli provenant de Vénétie, la coppa, le jambon de Parme et la Soppressata di Calabria. 

Pour information, le chef dans les restaurants italiens prend le temps de dresser le plat d’une manière attrayante afin de séduire la clientèle. Il choisit avec soin les places des charcuteries, des légumes et des fromages. Il peut décorer l’assiette avec certains ingrédients comme les champignons, les olives, les noix… La plupart des cas, il sert le fameux hors-d’œuvre avec du bon vin.